La contraction neuro-musculaire

La contraction neuro-musculaire

Avant d’être physique, la force est un phénomène mental qu’il est important de comprendre pour pouvoir la développer. La contraction musculaire démarre du cerveau à partir d’un neurone pour ensuite atteindre les muscles grâce à un réseau complexe de nerfs par l’intermédiaire d’un signal électrique. Ce processus nécessite une parfaite coordination entre le cerveau et les muscles. C’est en travaillant cet aspect que l’on gagne en force !

Un débutant en musculation doit observer une étape préliminaire de rodage en travaillant l’ensemble des muscles selon des programmes d’entrainement adaptés pendant quelques semaines. Cette étape de rodage est très importante car le débutant ne connait jamais réellement sa force. La force d’un pratiquant ne dépend pas uniquement de la capacité des fibres musculaires à vaincre une résistance, elle dépend avant tout de la capacité du système nerveux à activer ces mêmes fibres. En préparant correctement cette phase préliminaire, le débutant pourra dévoilé assez vite son véritable potentiel de force et passer ainsi à des programmes de développement musculaire plus avancés.

La contraction musculaire est un mécanisme qui à l’origine émane du cerveau. C’est le cerveau qui ordonne à un muscle de se contracter à partir d’un neurone relié au muscle par un nerf.

L’ensemble “neurone + nerfs + fibres musculaires” est appelé : Unité Motrice ou UM.

Le recrutement en unités motrices


L’être humain ne peut jamais recruter la totalité des unités motrices (UM) d’un même muscle. Cette limite naturelle est mise en place par l’organisme afin de protéger l’intégrité physique du sportif. Cette réserve en UM est nommée le « déficit de force ».

Chez un débutant, cette réserve est très importante (près de 40%). L’entrainement en force permet d’augmenter le recrutement d’UM jusqu’à 90%. Mais le déficit de force ne pourra jamais être totalement annulé même chez les pratiquants les plus confirmés.

Il est donc possible en suivant un entrainement de force adapté de gagner considérablement en force sans pour autant apporter de modifications structurelles aux muscles.

Comment s’active ce recrutement ?


Les UM sont recrutées en fonction de leur taille. Les petites unités motrices (fibres lentes de type 1) sont recrutées en premier lors d’un exercice. Les unités motrices de plus grandes tailles (fibres rapides de type 2) sont plus difficiles à activer car elles ont un seuil de stimulation plus élevé. Ce sont donc ces dernières que le débutant aura du mal à recruter. Or, ce sont elles qui ont le potentiel de développement le plus élevé. Cela explique qu’il faut attendre plusieurs semaines avant de pouvoir constater une prise de masse musculaire chez les débutants.

L’augmentation du nombre d’UM activées est la première adaptation qui se met en place au début d’un processus d’entraînement. Il faut noter que cette aptitude à utiliser un grand nombre de fibres est fortement liée au mental du sujet. A titre d’exemple, l’homme est capable en situation de danger de mobiliser énormément de fibres musculaires. La motivation va donc jouer un rôle clé pour réussir un bon démarrage.

 

Ajouter un commentaire