7 fausses croyances à propos de la Whey

7 fausses croyances à propos de la Whey

Entre détracteurs et partisans des suppléments nutritionnels à base de whey protéine, beaucoup de choses sont dites mais la plupart sont mal comprises. Impact fait le point sur les 7 principaux préjugés sur la Whey protéine !

1.La whey est une hormone anabolisante

Ce préjugé est un des plus extravagants pour ne pas dire le plus extravagant. Beaucoup de personnes mal informées y compris médecins et pharmaciens confondent whey protéine et hormones de synthèse anabolisantes (stéroïdes, hormones de croissance…). Cette croyance populaire est totalement infondée est repose sur une mauvaise lecture de la communication classique des entreprises de nutrition sportive. En effet, la plupart des magazines de fitness font appel à des bodybuildeurs dopés aux stéroïdes pour mettre en avant leurs produits. Le lecteur fait automatiquement le rapport entre hypertrophie musculaire et compléments alimentaires et tombe alors dans le piège de la communication trompeuse.

2.La whey protéine est un produit miracle

Toujours dans la même logique, beaucoup de sportifs essentiellement les débutants en fitness et musculation croient dur comme fer que les suppléments feront le travail à leur place et qu’il suffit d’en consommer pour se retrouver à la une des magazines. La whey protéine n’est en aucun cas une baguette magique. C’est une protéine de haute qualité certes à forte valeur ajoutée mais en rien ne constitue un élixir musculaire. C’est un super-ingrédient qu’il faut apprendre à intégrer au sein d’un programme alimentaire parfaitement configuré et d’un plan d’entrainement spécifique. Sans ces 2 facteurs, les muscles ne tireront aucun bénéfices de la whey ni d’aucune autre protéine alimentaire d’ailleurs.

3.La whey protéine ne s’utilise que si on pratique un sport de force

La whey est une protéine alimentaire comme toutes les protéines (animales et végétales). C’est un ingrédient comme un autre totalement inoffensif et bienfaisant. Que vous soyez sportifs ou sédentaires, la whey est tout à fait consommable. C’est une protéine complète qui permet d’enrichir facilement vos repas et recettes sucrées de pancakes, de mueslis… La whey protéine fait partie intégrante de l’alimentation des sportifs de force (culturisme, powerlifting, haltérophilie, street-workout) mais c’est également une excellente protéine pour les pratiquants d’activité d’endurance (cyclisme, natation, course à pieds).

4.La whey est réservée aux hommes

Encore un préjugé qui fait beaucoup parler de lui. La whey protéine n’est ni l’apanage des culturistes ni celui des hommes. C’est une protéine qui peut être consommé par toutes les populations : hommes, femmes, enfants, personnes âgées, femmes enceintes ou allaitantes… La protéine est un nutriment clé et vital à l’organisme. Toutes nos fonctions biologiques dépendent d’un apport journalier en protéines de qualité. Le corps humain est composé de près de 20% de protéines : immunité, tissu musculaire, hormones, enzymes… Ces protéines vivent et meurent et doivent être renouvelées en permanence pour une bonne homéostasie.

5.La whey est une protéine de synthèse

La whey protéine est issu du lait. C’est une protéine d’origine 100% naturelle que l’on consomme au quotidien sans qu’on se rende forcément compte. Elle est présente dans des laitages de consommation courante comme le lait et les yaourts. La whey est le fragment sérique (soluble) des protéines du lait. C’est la fraction la plus noble d’un produit laitier. La whey en poudre n’est ni plus ni moins qu’un concentré de protéines laitières de qualité. La whey protéine est aussi naturelle que le sont le poisson, les œufs, le poulet ou encore les lentilles, le riz ou l’avoine.

6. La whey protéine est excessivement chère

Mettons les points sur les “i”, la whey protéine n’est pas plus chère que la viande de boeuf ou que la viande de poulet. Pour être juste, il faut comparer le comparable. Dans 100g de steak, il y a près de 20g de protéines. La même quantité de protéines soit 20g est présente dans 26g de whey protéine*. En 2018, la viande de bœuf oscille autour d’un prix moyen de 19DT le kilo soit 1DT900 les 100g. 26g de whey protéine coute 1DT750 soit 8% d’économies pour une valeur biologique nettement supérieure. Vous l’avez compris, une dose de 26g de protéine whey revient moins chère qu’un steak de bœuf de 100g. *L’impact Whey a été pris en référence dans cet exemple.

7. La whey protéine est inutile

La whey protéine n’est pas indispensable mais de là à dire inutile n’est pas du tout fair-play. Comme nous l’avons expliqué plus haut, il est tout à fait possible de se passer d’une protéine whey mais pour cela il faut savoir organiser un programme alimentaire correct. Dans les sports de force, le besoin en protéines est accrus par rapport aux besoins d’une personne sédentaire. Il faut compter 1,6g à 1,8g de protéines par kilo de poids par jour pour répondre à ces nouveaux besoins. Il n’est pas du tout aisé d’atteindre ces quantités uniquement par l’alimentation. La whey protéine de par sa haute concentration en protéines permet d’atteindre des sommets rapidement et efficacement. La whey protéine fait l’exception parmi les protéines : sa vitesse d’assimilation record (<1h) en fait une protéine de choix pour les collations post-training. Sa forme en poudre instantanée permet une facilité d’utilisation que l’on retrouve nulle part ailleurs. Après une séance d’entrainement, entre un steack de 100g et une dose de whey de 30g le choix est vite fait !

 

 

Ajouter un commentaire